Tout savoir sur les différents types d’huiles alimentaires végétales produites en France ?

1. Quelle est la meilleure huile alimentaire ?

Quelle est l’huile la meilleure pour la santé ?

Sans surprise, l’huile d’olive arrive en tête de nombreux classements des meilleures huiles alimentaires végétales. Le rapport entre les acides gras oméga-3 oméga-6 est le plus optimal de toutes les huiles. Elle dispose ainsi de « bonnes graisses » et d’un « bon » cholestérol.

L’huile d’olive permet aussi d’améliorer la santé du cerveau. De plus, les personnes qui souffrent de problèmes cardiaques utilisent majoritairement de l’huile d’olive. Enfin, celle-ci est jugée comme la plus efficace pour lutter contre les problèmes d’insuffisance rénale.

Quelle huile choisir pour cuisiner ?

L’huile d’olive est utilisée en cuisine pour assaisonner les salades ou garnir du pain avec, par exemple, de l’ail. Celle de qualité supérieure, extra vierge, est la plus souvent privilégiée. Elle est idéale pour les cuissons à basse et moyenne température. En revanche, pour la cuisson à haute température, l’huile d’olive n’est pas conseillée en raison de sa teneur en graisses insaturées. L’huile de tournesol et d’arachide sont les plus adaptées à utiliser comme huile de cuisson.

Huile de colza ou tournesol comme huile de cuisson ?

Malgré des saveurs uniformes et des propriétés communes, l’huile de colza et l’huile de tournesol se distinguent l’une de l’autre par leur prix. Cette dernière est généralement plus chère que l’huile de colza. A l’opposé, celle de colza est considérée comme plus riche en oméga-3 et en oméga-9. Une combinaison empêchant les mauvaises réactions anti-inflammatoires et immunitaires ainsi que l’apparition du diabète ou de certains troubles cardiovasculaires. Pour les cuissons à haute température, mieux vaut choisir l’huile de tournesol qui est facilement accessible en magasin à un prix abordable.

Quelle est l’huile la plus écologique ?

Afin de trouver l’huile végétale alimentaire la plus durable, il faut s’assurer avant tout de savoir si elle biologique, équitable, non raffinée et pressée à froid. Dans ce sens, l’huile d’olive est la championne en termes de bienfaits écologiques. Plutôt que d’être issue de champs en monocultures mauvais pour l’environnement, l’huile d’olive, grâce à l’olivier, aide à ralentir la désertification et l’érosion des sols. Un moyen également de préserver le maintien des populations dans les zones rurales. Les oliviers permettent de capturer de grandes quantités de CO2 de l’atmosphère et de réduire la concentration de CO2 dans l’environnement.

2. Quelles sont les huiles les plus connues ?

L’huile d’olive est certainement la plus connue à l’image du régime méditerranéen plébiscité à travers le monde. L’huile de palme, qu’on retrouve dans de nombreux produits, représente l’huile la plus consommée. Nocive pour la planète, elle est responsable de la déforestation massive comme au Brésil. L’huile de colza comme celle de tournesol et d’arachide sont très consommées pour la friture des aliments. Enfin, l’huile d’avocat, de sésame et de coco sont moins utilisées, mais possèdent de nombreux apports nutritionnels.

3. Qui sont nos producteurs d’huile d’olive ?

Des Alpes-Maritimes au Périgord en passant par la Drôme provençale, de nombreux producteurs locaux de l’Hexagone proposent de l’huile d’olive de qualité, élaborée au plus près du consommateur. Cette fabrication artisanale peut se combiner avec un fruit typique de la région comme du citron de Menton ou de la mandarine comme chez Laurent Gannac et son fils, Adrien. La Ferme du Moulin Haut dispose, de son côté, de sa propre huile d’olive AOP de Nyons. Un label synonyme d’excellence.

Articles recommandés