Les différences entre confiture, marmelade, gelée et chutneys

Confiture, marmelade, gelée ou confits… La frontière entre ces assortiments peut être mince, mais elle existe belle et bien. Zoom sur ces préparations qui possèdent chacune leurs atouts.

Les différences entre confiture, marmelade, gelée et chutneys

La confiture se réalise depuis des siècles à partir de fruits entiers ou découpés en morceaux. Ils sont ensuite cuits dans une préparation avec du sucre. De son côté, la marmelade qui prend racine au Portugal se compose aussi de fruits et de sucre. En revanche, elle dispose d’une texture plus épaisse grâce à l’utilisation de pulpe, d’agrumes voire même d’écorces de fruits. La gelée se confectionne quant à elle à base de sucs de fruits frais, riches en pectine. Pour cette recette, tous les pépins sont extraits. Les fruits sont cuits d’abord avec du sucre. Le jus du fruit est ensuite récupéré et cuit une seconde fois. Pour finir, il se coagulera après avoir refroidi. La pulpe ne se conserve pas. Enfin, le chutney est une sauce qu’on retrouve souvent dans la cuisine indienne. Il est confectionnée à base de fruits divers et variés et le plus souvent servi comme un accompagnement.

Que faire avec de la gelée ?

Il existe différentes façons d’utiliser la gelée en cuisine. Pour badigeonner une viande, accompagner un yaourt, du fromage voire même en nappage pour un gâteau ou une tarte. Ainsi, la gelée sert pour le petit-déjeuner comme pour un plat principal ou un dessert. Elle se marie de façon récurrente avec de la viande dans un duo sucré et salé comme pour un rôti de porc mélangé avec de la gelée de pomme. Les saveurs de gelée les plus répandues sont souvent celles à base de coing, de pomme, de mangue ou de groseille. Les recettes peuvent même mélanger plusieurs types de fruits pour former une combinaison harmonieuse de saveurs.  

D’où vient la marmelade ?

La marmelade est originaire de la péninsule ibérique. Plus précisément du Portugal. Le terme portugais « marmelos », qui apparait au XVIème siècle, signifie en langue française « pâte de coing ». L’origine exacte est souvent en débat et varie selon les sources historiques. De cette manière, certains estiment que la création de la marmelade au XIXème siècle est l’apanage d’un Ecossais, James Keiller. Pourtant, selon l’historien de l’alimentation Ivan Day, le terme apparait officiellement pour la première fois dans le livre de recettes d’Eliza Cholmondeley vers 1677. Après la révolution industrielle et l’expansion des échanges commerciaux, la marmelade se répand, malgré la controverse, à travers le monde.

Quels sont les avantages des chutneys ?

Selon les spécialistes de cette sauce souvent servie en accompagnement de plats sucrés comme de plats salés, le chutney possède de nombreux aspects bénéfiques pour la santé. Les ingrédients sélectionnés pour chaque recette apportent plusieurs avantages. Comme des propriétés antioxydantes et une meilleure stimulation sanguine dans le cas du chutney à base de feuilles de curry. Il peut aussi favoriser la digestion. Voire même apporter une meilleure immunité grâce à la vitamine C contenue dans certains fruits.

Le chutney a un aspect pratique. Il peut ainsi accompagner du riz, tout comme une multitude de plats. A base de viande comme une cuisse de lapin farcie ou du magret de canard. Il peut aussi parfaitement se combiner en dessert avec des crêpes ou encore un cake. Une large variété de choix culinaires en définitive !

Articles recommandés