Quelle est la différence entre un pâté et une terrine ?

1. Qu’est-ce que le pâté ?

Le pâté figure sans hésiter parmi les plats les plus typiques de la cuisine française. Il peut être issu de la viande de porc, de volailles, de lapin, voire même de poisson. Il est le plus souvent servi après avoir été cuit au four dans une croûte (pour former le pâté en croûte) ou moulé dans une terrine. Le nom du récipient qui a donné son nom à cet autre mets classique de la gastronomie issue de l’Hexagone. Enfin, diverses variantes de ce plat à base de viande existent toutefois dans le monde. Et il dépend notamment des divers savoirs-faire locaux.

2. Qui a inventé la terrine ?

Historiquement, la terrine décrit le récipient en terre cuite ou en plastique dans lequel le pâté était cuit. Ce plat est le plus souvent profond, rectangulaire et avec des bords droits. D’ailleurs, sa traduction littérale en ancien français est comparable à « grand pot en terre cuite ». La création de la terrine en tant qu’aliment remonterait à l’Empire romain. Elle était également très répandue durant le Moyen-Âge. Aujourd’hui, la terrine est quasiment un synonyme du pâté. La terrine de campagne demeure la plus célèbre d’entre toutes.

3. Quelle différence entre un pâté ou une terrine ?

On se demande souvent quelle est la différence entre un pâté et une terrine. La frontière entre ces deux spécialités traditionnelles de la cuisine française peut s’avérer fine. En réalité, elle semble même être seulement une question de vocabulaire d’après certains. La différence principale entre la terrine et le pâté se retrouve dans le mode de cuisson. De plus, la garniture de chacune de ces préparations peut également varier selon qu’on préfère des gousses d’ail ou des feuilles de laurier. Dans tous les cas, la base de ingrédients entre gorge de porc, viande ou farces gourmandes reste la même.

4. Où acheter les meilleurs pâtés et terrines ?

Il vaut mieux connaître les commerces proposant du pâté ou de la terrine à éviter. Dans ce sens, les grandes surfaces ou les enseignes de la grande distribution ne sont pas vraiment les plus réputées pour proposer des produits de qualité. Les pâtés et terrines issus de ce type d’enseignes sont très souvent proposés à bas prix. Ils ont un impact négatif sur la santé avec des taux de sel présents en trop grande quantité. Comme la charcuterie industrielle, le pâté et la terrine premier prix possèdent dans leur composition des nitrites, soit des additifs pointés du doigt pour favoriser les cancers du colon et de l’estomac.

Faire un achat local et de qualité

A l’opposé, les charcuteries et boucheries artisanales fabriquant leur propre charcuterie offrent généralement des produits de meilleure qualité. Il est donc préférable de se rapprocher du boucher le plus proche de chez soi qui sera le plus à même de préciser la composition et la fabrication de son pâté. Il ne faut pas hésiter à demander des précisions sur l’origine de la viande utilisée lors de la recette. En effet, une viande française et élevée en plein air sera forcément de meilleure qualité. Un bénéfice pour la santé et pour la planète qui sera accompagné par un apport en goût non négligeable pour les amoureux de la bonne nourriture.

5. Comment faire son pâté ou sa terrine maison facile à préparer ?

La recette de terrine est relativement simple, à condition de bien suivre chaque étape de la préparation. Dans un premier temps, il convient de sélectionner de la poitrine de viande, de la gorge de porc et du foie, de volaille de préférence. Il faut ajouter à cela de la farine, un ou deux œufs, de l’échalote, des épices, une lichette d’alcool ainsi que du poivre et du sel. Attention à ne pas trop mettre de ce dernier pour ne pas dénaturer le goût du pâté. Pour 1kg de pâté, mieux vaut privilégier environ 15 grammes de sel.

La cuisson au four

Une fois la mixture réalisée dans un grand bac, il faut transvaser l’ensemble de la préparation dans un récipient adéquat comme une terrine. Vient après cela la cuisson au four du pâté qui doit durer environ une heure et demie. Pour cela, la température du four doit être de 180 degrés Celsius. Avant de sortir la préparation du four, il faut s’assurer que le coeur du pâté soit bien cuit. Ce dernier doit ensuite être laissé dans un lieu à température ambiante afin de le laisser reposer. Il ne reste plus qu’à se préparer à la dégustation.

Articles recommandés